Vivre avec un chien épileptique

Vivre avec un chien épileptique

Qu'est ce que l'épilepsie ?

L'épilepsie est la conséquence d'une activité électrique anormale du cerveau répétée.

 

Si cette anomalie affecte une grande partie du cerveau, l'animal présentera une altération de l'état de conscience, des convulsions (mouvements désordonnés) et il sera également susceptible de saliver ou de faire ses besoins durant la crise.

 

Si cette anomalie n'affecte qu'une partie limitée du cerveau, en fonction du rôle de cette dernière, l'animal pourra ne présenter que l'un des signes suivants :

  • Perte de connaissance,
  • Comportement anormal,
  • Contractions rythmiques de la face, d'un membre...

 

L'activité électrique anormale peut être déclenchée par :

  • Une lésion du cerveau (traumatisme, malformation, accident vasculaire, inflammation, tumeur...)
  • Une anomalie sanguine entrainant un dysfonctionnement cérébral (hypoglycémie, insuffisance hépatique...) On parle à ce moment là de "crises convulsives réactionnelles".
  • Un dérèglement du contrôle électrique de certains neurones. Cette forme, appelée "épilepsie primaire" est la plus fréquente.

Lors d'épilepsie primaire ou d'origine indéterminée, un traitement de fond stabilisateur (antiépileptique) doit être mis en place pour assurer à l'animal épileptique une qualité et une espérance de vie normales.

Que faire en cas de crise ?

Ne pas paniquer !

Une crise d'épilepsie est rarement mortelle.

 

Ne pas toucher l'animal.

Vouloir caresser l'animal pour le rassurer pourrait au contraire le perturber davantage et intensifier la crise.

 

Surveillez l'environnement de l'animal pour lui éviter toute blessure.

 

Filmez ou chronométrez la crise.

Filmer la crise sera d'une aide précieuse pour le vétérinaire qui pourra grâce à cela affiner son diagnostic.

Une crise épileptiforme est toujours un évènement stressant. De ce fait, elle est souvent difficile à décrire précisément et est perçue comme bien plus longue qu'elle ne l'est réellement.

 

Être vigilant quand à de prochaines crises éventuelles.

Il est important de bien tenir à jour un suivi régulier des crises de votre animal : noter leur fréquence mensuelle, leur déroulement et leur durée, mais aussi  l'évolution des signes annonciateurs et de la phase de récupération. Toutes ces mesures permettront au vétérinaire de suivre votre animal le plus précisément possible.

 

Si la crise dépasse 5 min ou si plusieurs crises se succèdent rapidement (exemple : 3 crises généralisées en l'espace de 30 min), consulter d'urgence un vétérinaire.

Objectif thérapeutique

Le but d'un traitement antiépileptique est de stabiliser votre animal en :

  • Diminuant le nombre, l'intensité et la durée des crises quand elles se produisent.
  • Raccourcissant la phase de récupération nécessaire après une crise.

Soyez patient

L'objectif défini avec votre vétérinaire n'est généralement atteint qu'après une à deux semaines, temps nécessaire pour obtenir une efficacité du traitement et la disparition d'éventuels effets indésirables (tendance à manger, boire et uriner plus, état de somnolence, difficulté à se déplacer...)

 

Votre animal doit donc être régulièrement suivi par votre vétérinaire (quelques semaines après la mise en place du traitement, puis une à deux fois par an) pour ajuster son traitement et effectuer, si nécessaire, une prise de sang ou d'autres examens.

L'efficacité clinique du traitement est corrélée à la quantité d'antiépileptique présent dans le sang. La réalisation d'un contrôle sanguin permet d'optimiser le protocole de traitement en ajustant les doses à administrer.

Les 3 règles incontournables

Le traitement antiépileptique doit généralement être maintenu et réajusté tout au long de la vie de l'animal.

  1. Ne pas oublier de lui donner son traitement.
  2. Respecter les doses prescrites est indispensable pour contrôler les crises et minimiser les effets secondaires.
  3. Ne jamais arrêter le traitement sans avis de votre vétérinaire.

Grâce à son traitement antiépileptique, votre compagnon peut mener une vie normale mais attendez-vous à ce que quelques crises surviennent malgré tout de temps à autre.

Hygiène de vie

  • L'animal épileptique doit avoir la vie la plus régulière possible (sortie, alimentation etc...) pour limiter les facteurs déclenchant des crises.
  • Le traitement antiépileptique pouvant augmenter l'appétit, prenez soin de surveiller le poids de votre animal.
  • Un chien épileptique peut tout à fait pratiquer des activités sportives de loisir, à condition qu'elles soient mises en place progressivement et que vous soyez vigilant au moindre signe de fatigue ou de changement de comportement.
  • Si possible, stérilisez votre animal dès son plus jeune âge. Sa prise en charge sera ainsi facilitée car les fluctuations cycliques des hormones sexuelles favorisent le déclenchement des crises. Cela évitera également tout risque de reproduction, l'épilepsie pouvant se transmettre à la descendance.

Les chiens de travail (chien guide d'aveugle, chien de recherche, chien de garde etc...) peuvent eux aussi être atteints d'épilepsie. Lorsque celle-ci est diagnostiquée précocement, les crises pourront être contrôlées rapidement grâce au traitement mis en place et le chien pourra continuer d'exercer son activité sans mettre en jeu la sécurité d'autrui. Dans le cas d'un mauvais contrôle des manifestation épileptiques, il faudra envisager de le réformer mais il pourra faire un agréable chien de compagnie.

Adresse utile

Trouvez toutes les informations nécessaires sur le premier site consacré à l'épilepsie chez l'animal (Chien, Chat et Nac) :

www.mon-animal-epileptique.fr

Écrire commentaire

Commentaires: 0