Quelques conseils pour bien préparer l'arrivée du chiot

Son nom :

Choisir un nom pour un chien

 

 

 

Il faut habituer votre chiot à entendre son nom.
Pour un chiot il est plus simple de reconnaître un nom court, 2 syllabes c’est parfait !

Identification :

Médaille pour chien

Il est essentiel que votre chiot soit identifié :
Par tatouage ou puce électronique.
Par une médaille (indiquez votre nom et votre téléphone)

Gamelles :

Gammelles pour chien

 

Choisir une gamelle pour la nourriture et une autre pour l’eau en acier inoxydable ou en céramique.
Les laver bien régulièrement !
Et vérifier que le chiot ait toujours de l’eau fraiche à disposition.

Collier, harnais et laisse :

Collier et laisse pour chien

 

 

Un collier en nylon ou en cuir bien ajusté ou mieux un harnais. Vous devez pouvoir passer un ou deux doigts.
Pensez à le desserrer au fur et à mesure que votre chiot grandit.

Les jouets :

Kong medium

Le coût des jouets à mâchouiller est dérisoire comparé à un mâchouillage mal dirigé !!!

Préparez son arrivée avec des jouets de tailles, de couleurs, de matières différentes, qui font du bruit, qui bougent, des jouets à mâchouiller que vous pourrez remplir de friandises pour l’occuper, Kong, gros os à fourrer, des oreilles de cochon, balle en caoutchouc ...

Ne lui donnez pas d’objets tels que chaussettes, chaussures, chaussons, torchons…même usagés, il sera difficile pour lui de faire par la suite la différence entre le vieux et le neuf.

Evitez les jeux qui l’encouragent à se battre avec vous ou les jeux de tractions.

Couchage :

Il lui faut un espace à lui et rien qu’à lui (zone personnelle) où il pourra se reposer sans être dérangé et qui ne soit pas installé dans une zone stratégique ! comme le couloir ou devant la porte d'entrée car il pourrait observer les entrées et sorties et cela pourrait le conforter dans l'idée qu'il est le leader (celui qui gère l'espace, les allers et venues).

Un panier ou une caisse de transport ?

Panier pour chien

Son couchage doit être douillet et assez grand (pensez que votre chiot va grandir ! comme les  chiots  préfèrent être bien tenu vous pouvez en attendant y ajouter une couverture douce et chaude  ou des couches de tissus à retirer au fur et à mesure)

Pour que votre chiot se sente encore plus en sécurité vous pouvez mettre près de lui un linge qui porte l’odeur de sa famille chien, sous la couverture un réveil qui fait tic-tac ou une bouillotte pour simuler le contact avec sa mère.

Si vous avez des enfants, il faudra bien leur expliquer qu'il est interdit d'aller embêter le chien dans son lieu de repos.

Le toilettage :

Toilettage du chien

 

 

 

 

Profitez de ce moment pour regarder si votre chien a des problèmes de poil ou de peau comme des puces, des nœuds ou des irritations cutanées.

 

 

 

 

Il vous faut :
- Une brosse adaptée à la longueur du poil de votre chien.
- Brosser dans le sens du poil une fois par semaine (certains chiens demandent un brossage quotidien), avant le bain pour éviter les nœuds.
- Un coupe ongle demandez conseils à votre toiletteur ou votre vétérinaire.
- Un shampoing pour chien PAS pour humain ! Les chiens n’ont pas le même PH !
- Une brosse à dent et un dentifrice ou un spray dentifrice pour chien !
- Nettoyer ses oreilles avec une compresse et une solution pour oreilles pas de coton tige !
- Nettoyer ses yeux avec une compresse et du sérum physiologique.

Le départ de chez l’éleveur :

- Ne nourrissez pas le chiot pour éviter qu’il vomisse en voiture et donc éviter qu’il ait une mauvaise expérience de la voiture.
- Préparez lui une cage de transport avec une couverture bien chaude et douce qui le maintienne bien, vous pouvez y ajouter un tissu qui porte l’odeur de sa fratrie.
- Promenez-le avant de prendre la voiture pour qu’il fasse ses besoins et continuer de faire connaissance.
- Fatiguez-le en jouant avant de prendre la voiture.

S’il venait à être malade durant le trajet, ne le cajolez pas, banalisez les choses !
S’il a peur, détournez son attention à l’aide d’un jouet par exemple, de cette façon vous éviterez de renforcer son désarroi.

Il faut comprendre que le fait de caresser un chien qui a peur, n’a d’effet sur lui, que de lui conforter dans l’idée qu’il y a effectivement lieu d’avoir peur.